100 % Fibre en Anjou : un plan de déploiement sur 5 ans

Au terme d’un appel à candidatures de plusieurs mois, TDF se voit confier le déploiement, l’exploitation et la commercialisation du réseau fibre dans le département de Maine-et-Loire, dans le cadre d’une délégation de service public de 25 ans.

Ce projet porte sur l’installation, en cinq ans, de 220 000 prises qui permettront de fournir une connexion Internet Très Haut Débit à l’ensemble des habitants et des entreprises du territoire. Les premiers déploiements devraient commencer au cours du dernier semestre 2018.

Ce projet d’aménagement numérique initié et porté par le Syndicat Mixte Ouvert Anjou Numérique est ambitieux : d’un montant total de 324 millions d’euros dont une part optimisée de subventions publiques, il permettra de desservir en fibre optique, d’ici à 2022, 100 % du territoire en Très Haut Débit.

L’enjeu est de taille : permettre l’accès au Très Haut Débit (débit supérieur à 100 Mbts), pour tous, sur tout le territoire et dans des conditions identiques, quelle que soit la  localisation (urbaine, rurale ou habitats isolés) des usagers. L’objectif du Syndicat Mixte est en effet de renforcer l’attractivité du Maine-et-Loire, notamment dans le secteur de l’économie.

Zones AMII : pour une meilleure lecture de la carte

Le déploiement par Anjou Fibre permettra d'ici à 2022 de raccorder à la fibre optique la totalité des foyers et entreprises de Maine-et-Loire, notamment en zone rurale.

Concernant les zones AMII (Angers Loire Métropole, Agglomération du Choletais et la ville de Saumur) qui bénéficient d’un plan pour le déploiement du Très Haut Débit géré par les opérateurs privés, nous vous conseillons de vous rapprocher de ces trois collectivités si vous résidez en zone AMII.

Le raccordement à la fibre

Pour bénéficier des avantages de la fibre, vous devez souscrire un abonnement auprès d’un opérateur présent sur le réseau d'Anjou Fibre. Cette démarche déclenchera votre raccordement à la fibre, qui va du domaine public jusqu’à l’intérieur du logement ou des locaux professionnels.

En fonction des secteurs et de la complexité des travaux, les interventions pourront prendre plus ou moins de temps. Dès l'ouverture à la commercialisation et pendant 3 mois, les opérateurs peuvent renseigner les habitants sur les prix et le contenu de leurs offres.

Ils ne pourront commercialiser les offres qu'à l'issue de ces 3 mois (délai de prévenance imposé par l'ARCEP, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes)

Concrètement, si la fibre arrive devant chez vous, dans votre quartier, comptez entre 3 et 4 mois supplémentaires pour qu'elle arrive dans votre salon ! (lire ci-dessous)

Les six étapes de construction du réseau

Dès 2018, Anjou Fibre déploiera un réseau optique et positionnera un point de branchement à proximité de chaque bâtiment. Et permettra ainsi l’accès au Très Haut Débit pour tous d’ici à 2022.

Philippe Chalopin : " Une révolution numérique indispensable"

Président du SMO Anjou Numérique, Philippe Chalopin se réjouit du choix de TDF et revient sur les fondements du projet "100 % fibre en Anjou".

"Avec le SMO qui a réussi à fédérer tous les partenaires (Région, Département, EPCI), nous avons mené un travail titanesque afin de créer les conditions indispensables au déploiement de la fibre en Maine-et-Loire. En mars 2017, nous engagions la procédure en vue de choisir le délégataire qui serait en charge de ce projet. Quatre candidats ont répondu à notre consultation. Celle-ci s’est déroulée en plusieurs étapes".

"Les candidats ont déposé successivement chacun trois offres qui se sont enrichies à la faveur des auditions. On peut souligner leur implication et la qualité des offres déposées, ce qui atteste de la pertinence de notre projet. Je tenais ici à les remercier pour leur investissement. D’ici à 2022, tous les foyers et entreprises auront accès au Très Haut Débit via la fibre optique".

"Cette révolution numérique est indispensable au développement de nos territoires ruraux. La fibre, c’est un atout supplémentaire pour nos communes qui pourront ainsi mieux répondre aux besoins des habitants et des entreprises. Nos communes rurales vont ainsi gagner en attractivité".

"Le Maine-et-Loire ne pouvait rester en marge de cette révolution. Nous avons pris le temps de co-construire ce projet avec l’ensemble des collectivités, membres du syndicat. Ce projet a évolué avec le temps, avec les consultations. Il s’est enrichi aussi de l’expérience des autres départements. Ce résultat est le fruit d’une très forte volonté politique portée par les collectivités locales".

"J’ai toute confiance en l’entreprise TDF qui a été choisie en nous apportant toutes les garanties pour ce chantier hors norme. Je veux saluer ici le travail de l’ensemble des équipes d’Anjou Numérique, de notre cabinet d’assistance à maîtrise d’ouvrage Cap Hornier, d’ETA, du cabinet d’avocat Béatrice Nicolas et des membres du conseil syndical".

Le Très Haut Débit en chiffres

  • 324 M€ d’investissements sur cinq ans, cofinancés par le Département (6,6 M€), la Région (5,4M€), l’État (24,4 M€).
  • 100 % c’est l’objectif de raccordement à la fibre optique de l’ensemble des foyers et entreprises présents en zone rurale, soit 220 000 prises raccordées d’ici à 2022.
  • 13 000 km de fibres optiques seront, à terme, déployés par Anjou Fibre, filiale de TDF Fibre.
Haut de page