La téléphonie mobile prend de la hauteur avec le New Deal

Les pylônes de Loiré et du Bourg d’Iré (photo) ont été posés le 22 mars.Anjou Numérique assure le déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire départemental. Toutefois, ses compétences sont plus larges puisqu’il intervient aussi sur la problématique de la téléphonie mobile. Depuis 2010, plusieurs dispositifs nationaux ne sont succédé jusqu’à l’apparition du New Deal en janvier 2018. Anjou Numérique s’est donc inscrit dans cette nouvelle dynamique. Alain Maingot, conseiller départemental, délégué syndical d’Anjou Numérique, copréside une équipe projet départementale aux côtés de l’Etat.Pourquoi ces poses de pylônes à Loiré et au Bourg d’Iré ? Alain Maingot : « Ces installations de pylônes à Loiré et au Bourg d’Iré sont l’aboutissement du travail d’Anjou Numérique aux côtés des communes rurales. Le syndicat est maître d’ouvrage pour l’installation de trois autres sites pour la diffusion des réseaux 4G des quatre opérateurs mobiles : Orange, SFR, Bouygues et Free ».Alain MaingotQuels sont vos actions à venir ? Alain Maingot : « D’autres actions sont programmées : sept nouveaux sites sont actuellement à l’étude pour une construction identique mais cette fois par les opérateurs. 7 nouveaux pylônes verront le jour cette année et courant 2020. Ces actions rentrent dans le cadre des missions de l’équipe projet départementale du New Deal piloté par la mission France Mobile de l’Agence numérique. Je précise par ailleurs qu’Anjou Numérique a réalisé, en partenariat avec le syndicat régional Gigalys, une campagne de mesures de la qualité des réseaux sur la totalité du territoire départemental. Soit 300 000 relevés qui nous donnent aujourd’hui une photographie fiable du réseau mobile en Maine-et-Loire ».Quel est le rôle de cette équipe projet que vous co-présidez ?Alain Maingot : « Avec les services de l’Etat, les collectivités et les opérateurs, c’est avant tout d’apporter de la fluidité, de la cohérence et surtout de la réactivité pour l’installation de nouveaux réseaux 4G sur notre territoire. Cette équipe a pour mission de déterminer les zones prioritaires à couvrir et lever les freins pour accélérer les déploiements de ces réseaux mobiles. Avec cette équipe projet, les collectivités reprennent la main pour une véritable démarche d’aménagement du territoire. Et ce dans un objectif d’équité et non plus uniquement de rentabilité ».La pose des pylônes de Loiré et du Bourg d’Iré en vidéo

Les premiers travaux du réseau de collecte sont lancés

Entre Nueil-sur-Layon et Thouarcé, le chantier est réalisé par l’entreprise vendéenne SVIT.Fin février, les premiers travaux du réseau de collecte ont débuté sur le tronçon entre Thouarcé et Nueil-sur-Layon. Sur 25 km, les équipes d’Anjou Fibre ont entamé une opération de tranchage pour le déploiement de la fibre optique.Depuis la fin du mois de février, un vaste chantier est mis en place dans le sud du département. Entre Thouarcé et Nueil-sur-Layon, les équipes d’Anjou et leurs partenaires ont entamé les premiers travaux du réseau de collecte. Une opération qui porte sur 15 km de génie civil sur un tronçon de 25 km.L’opération consiste à relier entre eux deux NRO (Noeuds de raccordement optique) situés sur les communes de Thouarcé et Nueil par des fourreaux PEHD dans lesquels la fibre sera ensuite tirée.Le chantier se déroule en quatre étapes : le tranchage en bord de route et la pose des fourreaux dans cette tranchée, le remblayage par un béton auto-compactant, le rebouchage de la tranchée et le nettoyage de la chaussée.Qu’est-ce qu’un réseau de collecte ?Le réseau de collecte permet de rattacher les 52 NRO (Noeuds de raccordement optique) situés dans le département aux nœuds d’échange Internet pour faire transiter les données des abonnés. Une étape essentielle pour faciliter l’arrivée de tous les opérateurs (locaux et nationaux).Les travaux sur le réseau de collecte en vidéo

Le premier centre de formation dédié aux métiers de la fibre inauguré

Olivier Huart, Pdg de TDF, en présence de Christian Gillet, président du Département et Philippe Chalopin, président d’Anjou Numérique et maire de Baugé-en-Anjou, a inauguré le premier centre de formation dédié aux métiers de la fibre en Anjou.Le premier centre de formation, destiné aux métiers de la fibre optique, a été officiellement inauguré, ce vendredi 8 février, à Baugé-en-Anjou. Via sa filiale Anjou Fibre, TDF développe l’emploi sur le territoire du Maine-et-Loire et confirme son implication dans l’insertion et la formation professionnelles.Le déploiement de la fibre optique en Anjou est un projet d’aménagement numérique ambitieux qui nécessite une main d’œuvre spécialisée et formée. Afin d’accompagner les entreprises retenues par TDF qui ont besoin de personnels qualifiés pour déployer les infrastructures, TDF ouvre trois centres de formation dédiés aux métiers de la fibre, répartis sur le territoire : à Baugé-en-Anjou, Segré-en-Anjou Bleu et Doué-la-Fontaine. Ces centres ont vocation à encourager l’emploi local et à accompagner les parcours de personnes en insertion professionnelle qui peuvent ainsi bénéficier d’opportunités d’emploi. Le projet couvre à minima près de 120 000 heures d’insertion et 50 000 heures de formation par an. L’ouverture du deuxième centre, à Segré-en-Anjou, est prévu au premier trimestre 2019.