Demain la fibre optique

Les nouveaux usages numériques s'imposent à tous et nécessitent des débits toujours croissants. Multipliés par dix ces 10 dernières années, les besoins exponentiels appellent des infrastructures adaptées et pérennes.
Les réseaux de nouvelle génération en fibre optique sont les seuls à répondre aux exigences futures.

>> Consultez la rubrique "Le Très Haut Débit c'est quoi ?"
 
100% des logements de la zone d'initiative publique du Maine-et-Loire seront raccordés par fibre optique entre 2018 et 2022. Pour suivre l'avancement du déploiement, rendez-vous sur "Déploiements".

En attendant la fibre optique

Les réseaux filaires en cuivre (le réseau historique) supportent aujourd'hui la grande majorité des accès à internet par la technologie ADSL : c'est le moyen le plus stable et économique lorsque la qualité de la ligne téléphonique le permet. La distance et l'état de conservation de la ligne sont en effet des paramètres qui peuvent dégrader très vite le service.

Pour les usagers non éligibles - ou faiblement éligibles - à l'ADSL, et en attendant la disponibilité des offres sur fibre optique, des technologies alternatives peuvent être mises en œuvre. Une aide à l'équipement peut être proposée.

Aide à l'équipement

Anjou Numérique propose de rembourser 80% des coûts d'équipement et d'installation à concurrence de 400 € pour les solutions de raccordement alternatives à l'ADSL : wimax, satellite, 4G…

Le Wimax

Depuis 2007, le réseau Melisa Territoires Ruraux propose un accès internet par voie hertzienne en WiFi ou Wimax via une trentaine de stations de base émettant sur environ 15 km. Une "ligne de vue" entre l'émetteur et le boitier récepteur installé chez l'abonné est nécessaire pour une bonne réception du signal. Suivant sa qualité, il délivrera un débit descendant de 2 à 10 Mbit/s.

Le satellite

Alternative aux réseaux Haut Débit terrestres, l'offre satellite est disponible sur tout le département du Maine-et-Loire et propose des débits descendants jusqu'à 20 Mbit/s à des tarifs comparables aux offres ADSL. La limite de cette technologie tient dans la bande passante partagée entre tous les abonnés. Cela contraint à limiter le volume de données échangé (à l'image des forfaits 3G/4G de téléphonie mobile). La latence importante interdit également les applications de visioconférence ou les jeux en réseau.

La 4G fixe

Les opérateurs de téléphonie mobile proposent également des solutions de raccordement dites "fixes" adaptées à un usage sédentaire. Si aucune offre spécifique n'est disponible chez vous, la souscription d'un abonnement mobile et l'utilisation d'un routeur 4G du commerce - certains acceptent des antennes déportées à l'extérieur du bâtiment - permet de créer de manière simple un point d'accès à internet fixe, avec les limites des quotas de données aujourd'hui imposées.

Haut de page